Comment soigner une fissure?

Traiter une fissure anale consistera à prendre des mesures immédiates pour stopper ce qui cause la lésion et à traiter en parallèle la cicatrisation.
Il est recommandé de consulter son médecin de traitant au préalable.

La consultation démarrera par un entretien avec votre médecin. Cela lui permettra d’orienter son diagnostic puis il fera un examen proctologique. Au cours de l’examen, le patient est allongé sur le côté gauche, les jambes repliées vers le buste. Le médecin écarte délicatement les plis de l’anus et procède à un toucher rectal pour confirmer la présence ou non d’une lésion. Le médecin pourra au cours de la consultation procéder à une anuscopie.

Il existe plusieurs façons de soigner une fissure.

Médicaments

Traitements médicaux de la fissure analeLe traitement médicamenteux a deux objectifs : celui de donner un soulagement immédiat au malade et celui de permettre la cicatrisation de la plaie. Pour cela, il est possible d’avoir recours à des crèmes, pommades et suppositoires.
Les crèmes et pommades anesthésiantes permettront de diminuer la douleur. Ces crèmes, dont certaines sont en vente libre (ex : titanoréine), sont à base de xylocaïne, lidocaïne… Leur utilisation doit rester de courte durée.
Une pommade cicatrisante sera aussi indiquée pour faciliter le processus de réparation de la plaie. Ce type de pommade pourra être appliqué sur une durée plus importante, car la déchirure peut être longue à cicatriser.
En parallèle, le médecin ou gastro-entérologue pourra prescrire des laxatifs afin de faciliter l’expulsion des selles. L’objectif est que les selles soient suffisamment molles pour ne pas rouvrir la plaie à chaque passage aux toilettes. Il existe différents types de laxatifs qui n’auront pas le même mode d’action :
– Les laxatifs de lest : ils se chargent en présence d’eau et augmentent ainsi le volume des selles. Cela tend à changer leur consistance (ex : psyllium…)
– Les laxatifs osmotiques : ils attirent l’eau dans le côlon afin de ramollir les selles. Ils peuvent être utilisés sur une longue durée. (ex : macrogol)
– Les laxatifs stimulants : ils augmentent la motricité de l’intestin et agissent en quelques heures. Ils peuvent avoir de nombreux effets secondaires. C’est pour cette raison qu’ils sont pris uniquement sur de courtes durées.
En plus des médicaments à application locale et des laxatifs, votre médecin pourra vous indiquer des antalgiques ou anti-inflammatoire afin de réduire la douleur.

Opération chirurgicale

Si le traitement médical est un échec, on peut avoir recours à une opération qui permettra soit de détendre les sphincters (sphinctérotomie) , soit de retirer la zone où il y a la déchirure(fissurectomie).
Ces opérations se font sous anesthésie locale ou générale. La période de rémission dure entre cinq et six semaines.

L’opération des sphincters donne de bons résultats, mais peut conduire à de l’incontinence anale dans certains cas.
Dans le cas de la fissurectomie, l’objectif est d’aider à la cicatrisation en utilisant des tissus non endommagés. Cette méthode est plus adaptée aux lésions anciennes.
Une période de repos sera prévue après l’opération (environ une à deux semaines). Il sera préférable de stopper le sport pendant 6 semaines environ afin de favoriser une bonne cicatrisation.

Traitements naturels

D’autres méthodes existent pour soigner une fissure. À l’instar des médicaments, ces méthodes auront pour vocation de soulager la douleur, de favoriser la cicatrisation et de prévenir la constipation.
Plante Aloe VeraIls utilisent notamment l’aloe vera, l’argile verte, le miel pour ses propriétés cicatrisantes, l’oxyde de zinc, l’homéopathie et les huiles essentielles. Plusieurs personnes rapportent également avoir utilisé avec succès de l’huile de coco.
Ces substances sont connues pour leurs propriétés cicatrisantes et donnent de bons résultats.
Pour soulager la douleur, un bain de siège tiède peut être envisagé. L’eau chaude aidera à décontracter les sphincters. En effet, leur contraction excessive aura tendance à freiner la guérison et à aggraver la constipation.
Pour lutter contre la constipation, il est important de procéder à des changements alimentaires en augmentant l’apport d’eau et de fibres.

Pour se débarrasser d’une fissure, il faudra s’occuper du problème sur plusieurs fronts : réduire la douleur et soigner la plaie. Ce type de lésion ne doit pas être pris à la légère et il est important de prendre le temps de la soigner. Cela permettra notamment d’éviter les récidives qui pourraient résulter d’une mauvaise cicatrisation.

Pour en savoir plus sur comment guérir définitivement d’une fissure anale, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *